Scroll to Content

ULYSSE LEFEBVRE – CONQUÉRANTS DE L’INUTILE(*)

Que l’on soit néophyte ou alpiniste assidu, la question du pourquoi revient sans cesse. Pourquoi diable aller là où il fait si froid, où le risque de chute est permanent, où la neige, la glace et le rocher tombent en permanence au-dessus des têtes ? Pourquoi prendre des risques et parfois même jouer sa vie pour rien, pendant que d’autres risquent la leur pour de grandes causes, de longs combats, de nobles desseins ?

Si cette question se pose pour l’alpiniste, elle est également vraie pour le photographe qui s’encorde avec ces « conquérants de l’inutile* ». Quid alors de la « photographie de montagne » dans le domaine du photo-journalisme ? Légitimité ? Complexe d’infériorité ? Les discours divers et variés sur l’alpinisme ne retiennent que trop souvent la dimension mortelle de cet « alpe homicide » qui fit vendre des magazines à grand tirage. Le reste du temps, c’est la dimension ludique, le fun, l’adrénaline. Un autre message est pourtant sous-jacent.

A l’heure où la place et la fonction de l’homme dans la nature et dans dans la société civile pose question, l’alpiniste apparaît comme un être bien étrange. C’est un tout petit bonhomme qui agit gratuitement face à une montagne immense. Attiré qu’il est par plus grand que lui. La mise en perspective est aussi vertigineuse que salvatrice. Le goût de liberté perle sur les lèvres essouflées.

Espérons que ces modestes conquêtes photographiées sauront réveiller la détermination de l’alpiniste qui sommeille en chacun de vous.

* formule de l’alpiniste Lionel Terray, dont le livre éponyme est paru en 1961

BIOGRAPHIE

Ulysse Lefebvre, 34 ans, est photographe et rédacteur-en-chef de Montagnes Magazine, à Grenoble. Il parcourt les Alpes mais aussi d’autres massifs plus lointains pour en ramener des histoires d’ascensions et d’explorations. En parallèle, il est membre du studio Hans Lucas et travaille sur des sujets documentaires plus sociaux.

L’association Mountain Wilderness, choisie par l’auteur pour accompagner cette exposition, est à la croisée de ses deux chemins photographiques. Elle oeuvre pour le respect d’un environnement de montagne préservé de l’appétit d’aménagement et de contrôle d’hommes trop gourmands. Elle met ainsi en place des actions environnementales, sociales et économiques pour que la montagne demeure ce rare espace de liberté.

APPROCHE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2017

Des kilomètres à tracer dans la neige poudreuse, sur une rivière gelée, face au blizzard. On ne compte plus les degrés sous zéro. Pourquoi ? Pour peut-être atteindre et grimper une cascade de glace, à l’existence par définition éphémère et aléatoire.
Rivière Sainte-Marguerite, Côte Nord, Québec, 2017.

1 Approche Riviere Sainte Marguerite Cote Nord Quebec 2017UlysseLefebvre

 

Alpinists climbing down a ridge. Alpiniste sur l'arête de l'Aiguille du Midi.
Alpiniste sur l’arête de l’Aiguille du Midi.

HAUT-LIEU, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2015

Chapelet sur le fil de l’arête de l’Aiguille du Midi (3 842m). Chaque jour, hiver comme été, des dizaines voire des centaines d’alpinistes descendent du sommet surfréquenté grâce à son célèbre téléphérique. Le mauvais temps qui arrive ne s’embarasse pas des contraintes touristiques du lieu.
Aiguille du Midi, Mont-Blanc, 2015.

 

CITADELLE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2013

Assaillant bien modeste, l’alpiniste approche d’une forteresse imposante, dont toutes les caractéristiques sont faites pour le rebuter : verticalité, neige, glace, froid, ampleur. Et vertige dès l’attaque. Attraction.
Ben Nevis, Ecosse, 2013.

At the bottom of the Minus 2 gully, and the impressive Ben Nevis' north face. Au pied du Minus 2 Gully et de l'impressionnante face nord du Ben Nevis.
Au pied du Minus 2 Gully et de l’impressionnante face nord du Ben Nevis.

 

Alpiniste on the ridge. Un alpiniste évolue sur l'arête.
Un alpiniste évolue sur l’arête.

ETHER, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2015

Une arête neigeuse et le brouillard qui gomme tout repère. Reste un fil à suivre, conciensieusement.
Arête Midi-Plan, Mont-Banc, 2015.

 

EQUILIBRE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2013

Chaos de blocs. Un sommet, vu de près, dévoile souvent sa fragilité, sentinelle géante aux pics d’argile.
Aiguile du Peigne, Mont-Blanc, 2013.

Peigne spur summit (Mont Blanc)
Peigne spur summit (Mont Blanc)

 

Elements Grand Van Taillefer 2016 -UlysseLefebvre
Elements Grand Van Taillefer 2016 -Ulysse Lefebvre

ELÉMENTS, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2016

Neige et vent : le spindrift est une petite avalanche de poudreuse trop modeste pour renverser un homme, mais assez récurrente et insidieuse pour casser le moral et rougir les visages.
Grand Van, Taillefer, 2016.

 

TRACE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2016

Ne laisser que ses empreintes. N’avancer qu’à la force des bras et des jambes, sans moyen motorisé. Respect ? Loyauté ? Simplicité ?
Pointe du Dard, Beaufortain, 2016.

Trace Pointe du Dard Beaufortain 2016-UlysseLefebvre
Trace Pointe du Dard Beaufortain 2016 -Ulysse Lefebvre

 

RÉSILIENCE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2017

Evidence du froid, de l’inconfort, du changement des habitudes, de la douleur parfois. Jeu d’adaptation.
Nipissis, Côte Nord, Québec, 2017

 

JEU, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2016

Une ligne presque invisible tendue à près de 4000m, au-dessus d’un glacier s’écoulant depuis plus de 7000m d’altitude. Et un funambule, presque indiscernable, qui avance pas à pas.
Glacier du Gongga Shan (7 756m), Tibet oriental, Chine, 2016

Highliners tied a 800meters slackline above a glacier, at 3700m of altitude. The big glacier comes down from a 7000m high summit.
Highliners tied a 800meters slackline above a glacier, at 3700m of altitude. The big glacier comes down from a 7000m high summit.

 

Alpinist climbing frozen cigar of Skytjefossen icefall. Alpiniste sur le cigare gelé de la cascade de Skytjefossen.
Alpiniste sur le cigare gelé de la cascade de Skytjefossen.

LABYRINTHE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2014

Trouver son chemin : le défi de tout alpiniste, l’incertitude de la voie, l’hésitation entre droite ou gauche, au regard des difficultés à venir mais aussi des épées pendues au-dessus de la tête, que l’on nomme aussi « risque objectif » c’est à dire, hors de tout contrôle possible. Synonyme : roulette russe.
Skytjefossen, Eidfjord, Norvège, 2014.

 

FORCE, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2016

Nécessaire mais non suffisante. Qu’elle soit physique ou mentale, l’une ne peut se passer de l’autre. Contrôle des muscles ou de la volonté : dans les deux cas, l’entraînement s’impose.
Ceillac, Queyras, 2016

Alpinist climbing mixed route in Ceillac. Alpiniste escaladant une cascade de glace à Ceillac.
Alpiniste escaladant une cascade de glace à Ceillac.

 

Storm coming on the Dent du Géant, in mont blanc range. L'orage arrive sur la Dent du Géant, dans le massif du mont blanc.
L’orage arrive sur la Dent du Géant, dans le massif du mont blanc.

MOUVEMENT, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE, ULYSSE LEFEBVRE, 2013

On compare souvent la mer à la montagne à la mer, arguant que cette dernière à l’avantage du changement, du mouvement de ses vagues, de la couleur de ses reflets. Le mauvais temps, avec ses changements de lumière et sa capacité à modifier le paysage, a au moins un meilleur ami : le photographe en montagne.
Dent du Géant, depuis le col du Midi, Mont-Blanc, 2013.

 

SOMMET, CONQUÉRANTS DE L’INUTILE., ULYSSE LEFEBVRE, 2013

Le point le plus haut, visé tout au long de l’ascension. But ultime, souvent invisible, parfois écrasant. Certains parlent d’échec après un demi-tour quelques mètres à peine en dessous du point culminant.
Vers l’arête des Cosmiques, Mont-Blanc, 2013

Easy but impressive route "Arête à Laurence", just before the Cosmiques refuge. Aiguille du Midi in the background. Alpiniste sur l'arête à Laurence, vers l'Aiguille du Midi.
Alpiniste sur l’arête à Laurence, vers l’Aiguille du Midi.