Julien Hazemann, Maisons dans la neige

A partir de 99,00

Nos tirages sont réalisés par nos partenaires spécialistes des impressions pour galerie d’art, ce qui vous assure un tirage d’exception sur les papiers les plus exigeants.

Nos laboratoires partenaires utilisent des encres de dernière génération, combinée aux papiers sélectionnés assurent la longévité de vos tirages.

Les tirages de cette photographie sont proposées en Open Edition. Les tirages encadrés et dibond sont limités à 25 exemplaires par format.

Effacer
UGS : N/A Catégories : , , Étiquettes : , , ,

Description

Maison dans la neige, Facteur du bout du monde

Entre chaque maison, en hiver, il y a des étendues blanches. De la distance. Et des routes. Entre les gens, les relations sont rares, éloignées, mais d’autant plus fortes. Les liens sont faits de petites choses,de petits métiers. Un facteur, par exemple.

Julien Hazemann

Né en 1978. Il est basé à Paris et à Chongqing en Chine.

Il vient du cinéma. Il a commencé dans les années 2000 à travailler sur des films comme assistant réalisateur, puis comme repéreur de décors. Des sous-sols aux toits des immeubles, il explore la région parisienne un appareil photo à la main. Il s’intéresse donc aux lieux. Il les regarde à travers les histoires qu’ils portent. Un visage, pour lui, raconte quelque chose, un mur aussi.

Il cultive ainsi le goût d’explorer et de raconter des histoires jusqu’à prendre son appareil photo et un billet d’avion et partir se balader un peu plus loin. Il cherche des lieux, des univers. Il passe par Le Caire en pleine révolution, par New-York où il regarde la modernité du XXe siècle, et par Shanghai où il découvre celle du XXIe siècle. Et de Shanghai, il s’enfonce dans la Chine et ses transformations. Il y retourne plusieurs fois et publie ses premières photos dans Geo.

A photographier les lieux, il s’est mis en fait à travailler sur les gens qui les habitent. Il s’intéresse très vite à la manière dont les transformations urbaines changent les gens, produisent les modes de vie. Pour lui, les hommes font les villes, bien-sûr. Mais en même temps que les villes font les hommes. Des lieux aux gens, il se passionne finalement pour les comportements et pour les perspectives sociales, politiques et historiques qui les traversent.

Julien Hazemann est membre du studio hans lucas depuis 2015.

https://www.julienhazemann.com

 

Information complémentaire

Poids 1 kg
Dimensions 1 x 1 x 1 cm
Finition

Simple, Dibond, Cadre

Taille

20×30 cm, 30×45 cm, 50×75 cm, 80×120 cm